La fibre optique se lève à l’Est (de l’Europe) mais reste couchée à l’Ouest

Le très haut débit constitue un enjeu stratégique pour le développement de l’économie numérique des pays de l’Union européenne. Le FTTH Council Europe a communiqué les chiffres de l’Idate concernant le déploiement de la fibre optique (technologies FTTH et FTTB) dans les pays européens.

Au niveau global, le nombre d’abonnés au très haut débit a progressé de 22 % au premier semestre 2011. En incluant la Russie, l’Europe comptait à la fin du mois de juin pas moins de 39,8 millions de foyers profitant du FTTH/FTTB.

Concernant la progression par pays, la Lituanie affiche le meilleur taux de pénétration avec 26,6 % de foyers abonnés au très haut débit. Nous trouvons ensuite la Norvège et la Suède, suivies de la Slovénie, la Russie, la Slovaquie, la Lettonie et la Bulgarie. Bref, nous observons clairement que les pays d’Europe de l’Est affichent un fort dynamisme par rapport aux nations occidentales.

images

Pour ce qui est de la France, avec un taux de pénétration de 3 %, elle arrive 17ème du classement sur 20 pays. A noter également que l’Allemagne, le Royaume-Uni ou l’Espagne ont des taux de pénétration du FTTH/FTTB si faibles qu’ils n’apparaissent pas dans le classement.

Les 2 milliards d’euros provenant du grand emprunt pour déployer la fibre optique sur le territoire seront-ils suffisants pour hisser la France dans les dix premiers pays européens connectés en très haut débit ?

Le FTTH Council Europe a dévoilé les chiffres de l’Idate concernant la progression du très haut débit dans les pays de l’Union européenne. Si l’Europe a globalement connu une hausse de 22 % des abonnés FTTH/B en six mois, les pays d’Europe de l’est restent les plus actifs.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *