Graham Bell, imposteur ou inventeur du téléphone ?

Alexander G. Bell est connu dans le monde pour avoir inventé le téléphone. Pourtant, quand il dépose son brevet le 14 février 1876 (jour la Saint-Valentin au passage…), d’autres inventeurs l’ont précédé.

L’Italien Meucci met un téléphone au point dès 1856, l’Allemand Philip Reis en 1860, le troisième, l’américain Elisha Gray, dépose un brevet d’invention lui aussi le 14 février 1876… tout comme Alexander Bell. Sauf que la chance a souri à Bell : s’il est devenu l’inventeur officiel, c’est parce que son brevet a été enregistré 2h avant celui de Gray. Et pourtant, la machine de Bell n’aurait marché qu’un mois après le dépôt du brevet, sans compter les fortes ressemblances de son émetteur avec celui de Gray…

S’en est-il inspiré ? Mystère. Mais Bell s’enrichit bel et bien en commercialisant son engin. Meucci et Gray veulent leur part. Commence alors la plus longue bataille judiciaire des Etats-Unis : 600 actions en justice sur une vingtaine d’années. L’image de Bell comme inventeur génial se ternit. Ce n’est qu’en 2001 et en 2002 que le Sénat, puis la Chambre des représentants américains reconnaissent l’antériorité d’Antonio Meucci, l’italo-américain, et le propulse donc comme l’inventeur du téléphone. Reste à vous de retenir son nom quand on vous parlera de Bell, l’inventeur du téléphone, pour raconter cette sordide histoire.

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *